• Suite des chefs-d'oeuvres interdits

    Cette collection des chefs-d-oeuvre interdits, a été éditée par le cercle européen du livre en 1973. Elle contient les oeuvres de 20 écrivains dont les plus célèbres sont: Balzac (nouvelles choisies) Diderot ( les bijoux indiscrets) La Fontaine (contes et nouvelles, en vers) Maupassant (nouvelles) Th. Gautier (Mademoiselle de Maupin) Masoch (La vénus aux fourrures )Sade ( Oeuvres diverses) Zola (Nana), oeuvres sinon chefs d'oeuvres, longtemps interdites.

    Suite des chefs-d'oeuvres interdits                           Balzac

    Avez-vous jamais rencontré de ces femmes dont la beauté foudroyante défit les atteintes de l'âge, et qui semblent à trente six ans plus désirables qu'elles ne devaient l'être quinze ans plus tôt ? Leur visage est une âme passionnée, il étincelle; chaque trait y brille d'intelligence; chaque pore possède un éclat particulier, surtout aux lumières, Leurs yeux séduisants attirent, refusent, parlent ou se taisent. Un mouvement de leurs sourcils, le moindre jeu de l'oeil, leur lèvre qui se fronce, impriment une sorte de terreur à ceux qui font dépendre d'elles leur vie et leur bonheur.

                  ( J'adore le style Balzac)

    Suite des chefs-d'oeuvres interdits

     

     

     

     

     

     

     

                                      Diderot

    Alcine était vive et jolie. La cour du sultan n'avait guère de femmes plus aimables, et n'en avait aucune de plus galante. Un émir du sultan s'en était entêté. on ne lui laissa point ignorer ce que la chronique avait publié d'Alcine; il en fut alarmé, mais il suivit l'usage : Il consulta sa maîtresse sur de qu'il devait en penser. Alcine lui jura que ces calomnies étaient des discours de quelques fats qui se seraient tu, s'ils avaient eu des raisons de parler; qu'au reste il n'y avait rien de fait, et qu'il en était le maître  d'en croire  tout ce qu'il jugerait à propos. Cette réponse convainquit l'émir amoureux de l'innocence de sa maîtresse.

                                                            La Fontaine

    Suite des chefs-d'oeuvres interdits

    Un villageois ayant perdu son veau,

          L'alla chercher dans la forêt prochaine.

    Il se plaça sur l'arbre le plus haut,   

                        Pour mieux entendre, et pour voir dans la plaine.

    Vient une dame avec un jouvenceau. 

                 Le lieu leur plaît, l'eau leur vient à la bouche,

    Et le galant qui sur l'herbe la couche,

    Crie, en voyant je ne sais quel appat :

                   " O dieux ! que vois-je ! et que ne vois-je pas !"

      Sans dire quoi: car c'était lettres closes.

    Lors le manant les arrêtant tout coi;    

           " Homme de bien, qui voyez tant de choses,

           Voyez-vous point mon veau ? dites-le-moi "

              ( Je trouve cette fable mignone comme tout !)

    N'aimant pas faire des articles trop longs, et de peur de vous lasser, je mettrai fin aux chefs-d'oeuve interndits demain.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 20 Février à 17:24
    bonsoir Hugues c'est mignon ta petite histoire , as tu passé un bon mardi ? moi calme sans sortie car il pleut , bonne soirée et bon mercredi ..bisous ..Anna
    2
    Mardi 20 Février à 21:12

    Bonsoir Hugues ! Merci ! Je ne sais pas pourquoi je ris autant chez toi ! Et ben les jeunettes de 35 sont déjà des poires bien mûres à côté de celles de 15 ! Je ris !!! tu as une façon d'écrire qui me fait rire aux larmes et tu ne peux pas savoir le bien que cela me fais. Je te lis avec la belle musique Espagnole ! excusez moi de faire des commentaires en rigolant. C'est sans doute très bien ce qui écris Balzac et je le respect mais de la façon de son expression cela me fais m’esclaffer. Pardon, je reviendrais plus sérieusement demain Merci ! Je te dois un  vif et une côte de bœuf ! Merci et bisous nani

      • Mardi 20 Février à 21:31

        Bisous à toi, ma chère nani; Ce soir je suis un peu naze et pourtant, je ne bois pas ! Je sens que dans 10 minutes je vais faire dodo. A demain. Rebisesssssssssssssssssssssssss

    3
    Mercredi 21 Février à 08:55

    nos anciens avaient  le don  de l' allégorie , et  même Hugo  avait quelques passages savoureux.

     Dis  moi as tu lu  Ambre  de Winsor, et Sexus de Miller ?

    Passe une bonne journée Hugues

     Amitié

      • Mercredi 21 Février à 13:40

        non Pierre. On ne pourra jamais tout lire. Je vais néanmoins m'informer, car tu me mets l'eau à la bouche

    4
    Mercredi 21 Février à 11:24

    Tu as raison ! dans mon commentaire hier j'aurais dû dire Dames Galantes !

    Bien entendu, aujourd'hui, c'est le poème de La Fontaine que je préfère...j'habite le département de l'Aisne...celui de sa naissance !

    J'ai presque terminé l'Arbre Sec.... ouah !

    @ bientôt.

     

      • Mercredi 21 Février à 13:48

        J'ai programmé la fin des articles sur les chefs-d'oeuvre interdits. Je les mettrais visible en soirée après avoir fait le tours des blogs amis..... Quelle coïncidence ! Luc Picard, Luc Sicard !

    5
    Mercredi 21 Février à 17:05

    bonsoir   Hugues   , as tu passé un bon mercredi ? moi calme j'ai déjeuner avec ma fille  ce midi , ici petit soleil ,nuages et vent froid , bonne soirée et bon jeudi ..bisous ..Anna

    6
    Mercredi 21 Février à 18:44

    Bonsoir ami Hugues !  J'espère que tu as passé une bonne nuit ! Moi aussi je suis un peu naze mais c'est souvent ! Mais je prend des vitamines et mon chat aussi. Allez passe une bonne soirée et met nous des nouveaux articles. Bisous ! nani et Titi

    7
    Jeudi 22 Février à 18:13

    Et bien on ne s'ennuie pas chez  vous, je me suis bien amusée à lire . Beaucoup d'humour en bon français! c'était très amusant. Merci De vrais chefs d’œuvre! Il en a fallu du temps afin d'arriver à les publier. Bonne fin de semaine et bon weekend avenir!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :