• Le col de la Forclaz

     

    Le col de la Forclaz

    Je ne l'avais jamais fait. Proposée par nos amis Jo et Michèle, nous étions une vingtaine à répondre ok pour cette sortie, en ce samedi caniculaire... Covoiturage jusqu'à Aiton. vers 9 h 30, on frisait déjà les 30 degrés, au soleil, bien entendu ! 25 km pour atteindre Alberville, puis à partir de là...

    Le col de la Forclaz

    la montée sur Beaufort où se fabrique le fameux fromage. A quelques km du fameux village, regroupement et arrêt. Division du groupe en deux. Les "jeunes" et les supers grimpeurs étaient, dès le départ partis pour le grand circuit. Voir ce "mur" qui se dressait déjà pour ces courageux m'a décourageait. Nous nous sommes retrouvés à huit pour faire l'escalade de la Forclaz.

    Le col de la Forclaz

     Au pied du col, contrairement à mes amies is, et me souvenant de notre regretté Jean Béranger, je partis seul à l'assaut du col. J'aime la chaleur, mais ce jour là, je ne me souvenais pas d'en avoir autant bavé ! Et je ne devais pas être le seul, car à part notre amie qui sur cette photo à les mains derrière son dos, personne de m'a rattrapé !... C'est donc ici, que les deux groupes devaient ce retrouver pour savourer le délicieux casse croûte préparé par Jo et Michelle.

    Le col de la Forclaz

     A 12 h 45, ne les voyant toujours pas arrivés, nous sommes passé à table, et comme ça m'arrive souvent, me servant de mon casque comme traversin, je m'endormi durant un quart d'heure. A une heure et demi, toujours rien à l'horizon ! Du doigt, jo me montra dans le loingtain la limite des arbres où commençait la descente jusqu'au pied du col de la Forclaz. Inquiet de ne les pas voir arrivés, il leur téléphona... Giannovi ayant crevé trois fois, on lui demanda d'aller le chercher ! Comme je m'inquiétais de l'heure, et ne voulant pas rater le match France-Argentine, nous décidâmes  avec Claude, de remonter en selle pour regagner sa voiture à Aiton. LA FRANCE EST EN 1/4 DE FINALE !

    Conclusion:

    Le col de la Forclaz

    C'est seulement ce matin que j'ai eu des nouvelles du groupe n° 1, grâce à Genevieve Guérin dont j'ai "volé" cette photo et son commentaire sur le cite de la roue libre.... Le voici:

    " Le col des cyclotouristes... On s'en souviendra ! Le col de la Forclaz monté par une chaleur atteignant les 41 ° ... On s'en souviendra... Mais à l'arrivée, la bièrre fraîche, le sandwich à la moutarde, la tranche de Brie et le canon de rouge... On les oubliera jamais. MERCI à Jo, Michelle et Jean de nous avoir fait apprécier ce réconfort et ce moment d'amitié partagé.... 


  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Juillet à 17:44

    Bonjour ,très belle photos de paysage et des vélos ,mais  vous ne devez en aucun cas y aller seul ,il faut toujours être au moins a deux  pour faire ce que vous faite en plus en pleine chaleur .Félicitation mais doucement  .

    Bisou

      • Mardi 3 Juillet à 15:43

        Pour gravir un col, qu'on soit jeune ou vieux, à moins d'avoir la même force, il est presque impossible de rouler côte à cote. Chacun monte à sa main. Pour la Forclaz, ma vitesse variait en 5 et 7 km/h selon le % de la pente. Merci Julia pour ces conseils. Bisou

         

         

    2
    Lundi 2 Juillet à 17:51

    bonsoir      Hugues    , as tu passé un bon lundi ? moi calme sans sortie   tout comme le weekend  il a fait trop chaud  , ici il fait un peu moins chaud , soleil et vent ,  bonne soirée et bon mardi .. bisous ..Anna

    3
    Lundi 2 Juillet à 19:57

    bonsoir Hugues,

    Eh oui encore "robic dans les bons coups " quelle santé de fer .

    Tiens je viens d'apprendre que Christopher Froome serait blanchi …….

    Bonne soirée

    amitiés

    4
    Mardi 3 Juillet à 07:10

    Un périple qui finit  bien, mais était ce bien raisonnable de programmer une ascension par une telle chaleur !

     Je veux bien croire  qu' une bonne bière fut la bienvenue !

    Merci  pour ces belles photos, que c' est beau par chez toi !

     Passe une bonne journée Hugues

     Amitié

    5
    Mardi 3 Juillet à 18:20

    bonsoir      Hugues , as tu passé un bon mardi  ? moi calme sans sortie on verra demain , ici soleil ,nuages et petit vent bonne soirée et bon mercredi .. bisous .. Anna

    6
    Mardi 3 Juillet à 18:53

    Quelle aventure! Mais Julia a raison le vélo c'est comme le bateau ne jamais être seul, c'est plus prudent. Cela dit je pense que vous êtes au courant inutile de vous le dire. En tout cas personnellement je pense que j'aurai été dans les bonnes dernières et qu'il aurait fallu venir me chercher. Ce parcours est extraordinaire! BRAVO. Et puis dans la vie il faut bien prendre des risques sinon on ne ferait jamais rien enfin c'est un peu ma façon de voir les choses, tant que c'est possible et puis il y avait votre AMIE que je salue pour sa performance car elle vous a rattrapé! Bel été à vous et encore BRAVO

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :