• L'enluminure 3

    L'enluminure 3L'enluminure 3Dans une composition en courbe, Fouquet a disposé plusieurs événements nocturnes. En haut à droite, un ange lumineux apparait à quatre bergers se chauffant autour d'un feu. On retrouvera en bas leur petit chien en arrêt devant l'enfant nu. La lumière de l'étoile traverse un trou dans le chaume du toit. Certes, l'enfant joue avec son pied à la façon d'un joyeux bébé, mais, curieusement, Fouquet l'a situé dans le coin inférieur gauche qui, selon René Huyghe, est la zone néfaste de la composition, comme si le destin tragique de Jésus était déjà scellé. A gauche, NATAVITE ET ADORATION DES BERGERS. A droite, LA VIERGE ET L'ENFANT. La pâleur laiteuse de la vierge a probablement été voulue. Etait-ce pour souligner la mort inexpliquée de la jeune maitresse royale ?

                                                        .........

    L'enluminure 3Au cours du xv e siècle, les artistes français ontL'enluminure 3 adopté le motif de la Sainte-Trinité en Gloire qu'ils combinent avec celui du couronnement de la Vierge dans l'empyrée. Ici, le Christ a quitté son siège pour couronner sa mère. agenouillée à ses pieds.

    A gauche le COURONNEMENT DE LA REINE, a droite LA MORT DE LA VIERGE.

    " Vers la troisième heure de la nuit, Jésus arriva avec les anges, l'assemblée des patriarches, la troupe des martyrs, l'armée des confesseurs et le choeur des vierges, tous se rangent devant le trône de la vierge et chantent à l'envi de doux cantiques. C'est ainsi que l'âme de Marie sortit de son corps et s'envola dans les bras de son fils"

    L'enluminure 3

    Les funérailles de la Vierge

     

    L'enluminure 3

    L'Assomption

    Selon la légende dorée de jacques Voragine, Jésus aurait  accédé à la demande des apôtres de ressusciter sa mère pour l'éternté.

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Janvier à 16:03

    Une bien belle histoire pour enfants sages ... smile

    Bonne fin de semaine, toujours le même temps à ne pas mettre le nez (ni le reste) dehors !
    Bisoux, cher hugues

    2
    Vendredi 26 Janvier à 17:43

    bonsoir    Hugues  elle est belle ton histoire    , a ce que je vois tu vas jouer les parisiens   , as tu passé un bon vendredi ? moi calme petite sortie cet après midi , on a eu un peu de soleil j'en est profité , bonne soirée et bon weekend ..bisous ..Anna

    3
    Vendredi 26 Janvier à 18:21

    Bonsoir Hugues,

    Belle suite  sur ses ouvrages ......Joli travail  sur ses  enluminures qui viennent pour cette belle valeur du texte.

    Merci du partage.

    Bon weekend

    Amitiés

    PS: Ma balade sur mon blog n'est pas une sortie vélo ...mais randonnée à pied. Pour le vélo c'est moi aussi sur l'home traineur avec des séances soit  1h30 ou 2h sur 280 km au total.....

     

     

    4
    Vendredi 26 Janvier à 20:18

    Bonsoir ami Hugues ! Quelle beauté l'explication de ses passages de la vie du Christ et de sa Mère. J'aurais aimé connaître ce Mr Fouquet ! Mais il faut revenir au XV siècle ! pour cela ! en tout cas n’apprend avec toi de tas des choses ces jours-ci ! Merci ! et merci de ton passage ! Je crois savoir que tu vas nous visiter à Paris prochainement ... Je te dis " sois le bienvenu dans la capitale dont tu est né. Bonne soirée et bisous qui font du bruit ! yes nani

    Fouquet. Autoportrait (1452-58)

    C'est le premier autoportrait peint (connu) de toute l'histoire de l'art. Vêtu d'un costume simple (en manteau et bonnet) l'homme a un beau visage, un peu mélancolique. Il nous fixe d'un regard franc. L'homme entend- il, ainsi, se présenter humblement à la Vierge ? Peut-être, car ce petit médaillon de 7 cm à peine ornait, avec 15 autres, le cadre du grand "Diptyque de Melun" représentant celle-ci. La virtuosité avec laquelle l'auteur a tracé son nom à l'or sur l'émail bleu sombre se veut, en tout cas, exemplaire. Johannes Fouquet est peintre, l'un des plus formidables peintres du XVe siècle et certainement l'un des plus grands génies artistiques français

    5
    Samedi 27 Janvier à 01:44

    Bonjour Hugues

    j'ai lu tes articles avec plaisir

    Bonne journée

    Avec amitiés

    René de Chine

    6
    Samedi 27 Janvier à 07:02

    Belle histoire en effet, et très belle composition.  Bon weekend à vous. 

    7
    Samedi 27 Janvier à 08:08

    Comme le disait le Christ, son royaume n' est pas de ce monde, lui s' occupe des âmes !

    Il me semble que le  Paradis, c' est  pour une âme de rejoindre l' esprit de Dieu, l' enfer est d' être à tout jamais rejeté, pour avoir sur terre refusé la main tendue.

    Mais  en ce bas monde, l' homme étant matérialiste, il a besoin d' illustrations

    De fort jolies peintures !

     Passe une bonne fin de semaine Hugues

     Amitié

     

    8
    Samedi 27 Janvier à 08:27

    J'adore le petit Jésus qui joue avec son pied, je n'avais jamais vu une telle représentation !

    Bon samedi, Hugues.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :