• 5ème jour: Bayamo

    5ème jour: Bayamo

    Depuis notre bus première photo de Bayamo

    5ème jour: Bayamo

    5ème jour: Bayamo

    Bayamo, ville natale de Carlos Manuel de Caspedes, est le berceau de la première guerre d'indépendance .

    5ème jour: Bayamo

    Après un déjeuner copieux comme d'habitude, installation dans le luxueux hôtel Royalton.

    5ème jour: Bayamo

    5ème jour: Bayamo

     Et sa piscine de rêve... Nous sommes vraiment gâtés

    5ème jour: Bayamo

    5ème jour: Bayamo

     Dans l'après midi, quartier libre pour les moins fatigués pour visiter la ville.

    5ème jour: Bayamo

    5ème jour: Bayamo

    Pour rejoindre l'hôtel, certains de nos amis ont choisi ce genre de taxi qui foisonnent dans toutes les villes.

    5ème jour: Bayamo

     

     

     

    D'autres "taxis" attendant le client

    5ème jour: Bayamo

    Une fois n'est pas coutume: Dîner à l'hôtel

    5ème jour: Bayamo

    Toujours en compagnie d'orchestres virtuoses. Dans les rues les bars et les restaurants, la musique est reine.


  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Décembre à 12:03

    Midi est soir, comme entrée, il y a toujours de la soupe, toujours variée, des goûts différents mais toujours délicieuses. Les amies et amis de voyage qui consultent mon blog, ne me démentirons pas.

    2
    Mardi 4 Décembre à 16:37

    C'est vraiment dépaysant et très beau !

    Merci pour ces superbes photos.

    Bonne fin de mardi, toujours pluvieux et venteux,
    un tout petit rayon de soleil cet après-midi.
    Bisoux, très cher hugues

    3
    Mardi 4 Décembre à 21:26

    C'est 12 lorsque tu fais ton blog ! à la soupe !he

    Bonsoir Hugues ! Ah la la que cela à bien l'air de l'Espagne ! Et on ne voit pas trop des voitures ...alors on peut faire bien facilement du vélo ! La casa, el burro, la recepcion , la bicicleta, las botellas de agua y de vino tambien !  Dans la photo du dîner je vois une dame qui est partie dans ses pensés …°°°°sarcastic Quoi comme désert ? Et puis los cantadores  con la guitarra, las maracas, y el tambor ! Et celui qui a les mains qui tombent ...il fait quoi celui là ? A mon avis vous regarde en se disant …glasses ah les turistes ! ils ne comprennent même pas nos chansons !!! et olé clown Si tu comprends quelque chose tu me le diras ! Moi je m'en vais car j'ai le dos coincé et c'est la première fois dans ma vie … Cela fait mal ouille !!!

    Bisous nani

    4
    Mercredi 5 Décembre à 01:49
    Bonjour Hugues vraiment un beau voyage, je remarque vous avez une bouteille de vin, il est comment ? Avec amitiés René de Chine
    5
    Mercredi 5 Décembre à 08:13

    C'est un peuple qui est plein de gaité et d'entrain, ils ne connaissent pas tout le luxe que nous connaissons et pourtant on croise plus de sourires que par chez nous

    Amicalement

    Claude

    6
    Mercredi 5 Décembre à 08:20

    beaucoup  de monuments parlent de la révolution,  mais  il me semble qu' à  l' époque castriste, beaucoup de cubains ont  migré vers l' Amérique, et  qu' il n' y a que très récemment  que le peuple  retrouve  quelques droits et  un peu de liberté !

     Je suis surpris en regardant tes photos, de voir si peu de monde   dehors,  à part ton   groupe !

     Passe  une bonne journée Hugues

     Amitié

     

    7
    Jeudi 6 Décembre à 12:26

    Waouh l'hôtel ! Tu l'as rejoint de qu'elle manière toi ? En calèche ? Dans les pays pauvres, il y a toujours des musiciens qui savent redonner du baume au coeur à ceux et celles qui vivent le plus souvent dans la précarité. Tu es baba "au rhum" he suite à cette merveilleuse escapade.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :