• Incroyable mais vrais ?Si si, elle coule ! Des physiciens viennent de réussir à fabriquer de la lumière liquide à température ambiante. Ecumant les plus grands laboratoires, Emmanuel Mounier a découvert que ce nouvel état pourrait éclairer certains mystères... Jusqu'aux trous noirs ! ( Page 74 du nouveau n° de science$vie de décembre 2017) Pourtant, Einstein n'a-t-il pas démontré que la lumière était un fluxe de particules: des photons qui se déplaçaient en ligne droite ? Et n'a-t-il pas expliqué que ces photons, refusant obstinément d'interagir les uns avec les autres, se comportaient comme un gaz parfait ? Rien de commun avec l'eau, dont les propriétés liquides résultent au contraire des multiples interactions entre les molécules... Alors ? Alors je suis en train de me gratter la tête, me demandant si on était pas un 1er Avril ! Du coup, je vais me concentrer sur les 3 pages de cet article pour m'ECLAIRER !


    15 commentaires
  • La faute de l'abbé Mauret50 ans après, je me suis replongé dans un roman d'Emile Zola: La faute de l'abbé Mauret, où j'ai retrouvé certains personnages de la saga: Les Rougon-Macquart, dont le docteur Pascal

    La première partie est consacrée à la vie normale de l'abbé Mauret, entouré de sa servante, La Teuse, et de sa petite soeur Désirée, attardée mental.

    Sa dévotion à la Vierge Marie frise le fanatisme.

    - Mère très pure, Mère très chaste, Mère toujours vierge, priez pour moi !

    Car bien entendu, Marie, mère de Dieu n'a pas été enfantée par son mari Joseph, mais par le Saint Esprit...

    - Etre vierge, s'aimer vierge, garder au milieu des baisers les plus doux sa blancheur vierge ! O Marie, Vase d'élection, châtrez en moi l'humanité, faites-moi eunuque parmi les hommes, afin de me livrer sans peur le trésor de votre virginité !

    Et l'abbé Mouret, claquant des dents, terrassé par la fièvre, s'évanouit sur leLa faute de l'abbé Mauret carreau.

    Terrassé par une sorte de congestion cérébrale, il est transporté par son oncle, le docteur Pascal, dans une chambre.... Alors, pages après pages, tout le livre deuxième est consacré à l'amour qui s'épanouit de plus en plus... Ce n'est plus l'abbé, mais Serge, amoureux fou de Sabine qui le lui rend au multiple....

    Bien plus loin:

    - Veux-tu être mon mari ? Je serai ta femme...

    Il fut enchanté.

    C'était l'amour avec le sexe.

    Mais voilà, vers le milieu du tome deux :

    " Devant lui, Albine reparut comme une grande fleur, poussée et embellie sur ce terreau. Le prête poussa un cri. Il avait senti comme une brûlure à ses lèvres. C'était comme un jet ardent qui avait coulé dans ses veines. Alors, cherchant un refuge, il se jeta à genou devant la statuette de l'immaculée conception, en criant, les mains jointes:

    La faute de l'abbé Mauret- Sainte Vierge des Vierges, priez pour moi.

    Serge était redevenu l'abbé Mouret.

    La fin est pathétique...

    " Elle avait porté sa main sur sa soutane comme pour en arracher l'étoffe. Il baissa les yeux, il dit avec douceur: nous sommes chez Dieu.

    - Qui ça Dieu ? Cria Albine, affectée. Je ne le connais pas ton Dieu, il te vole à moi qui ne lui ai jamais rien fait ! Dieu est une invention de méchanceté: une manière d'épouvanter les gens et de les faire pleurer. Tu mens, tu ne m'aimes plus, ton Dieu n'existe pas !

    -  Vous êtes chez lui, répéta l'abbé Mouret avec force. Vous blasphémez. D'un souffle il pourrait vous réduire en poussière...

    C'est après de nombreuses pages qu'elle se suicide.

    - Va-t-en, va-t-en !....

    "Puis, lentement, elle rentra dans le Pacadou sans tourner la tête. La nuiLa faute de l'abbé Maurett tombait, le jardin n'était plus qu'un grand cercueil d'ombre."

    Vers la fin:

    " Le cabriolet était arrivé au bas du tertre sur lequel l'église était bâtie. Brusquement, le cheval se cabra, et la tête du docteur Pascal, toute blanche, toute ébouriffée, s'allongea sous le capot.

    - Serge est-il là ? dit-il d'une voix furieuse.

    - Monsieur le curé est dans sa chambre. Il doit lire son bréviaire.

    - Ah : il lit son bréviaire ?... Non, ne l'appelez pas. Je l'étranglerais et c'est inutile... J'ai à, lui dire qu'Albine est morte, entendez-vous ? Dites-lui qu'elle est morte de ma part.

    Et il disparut, mais vingt pas plus loin il s'arrêta de nouveau, en criant plus fort:

    - Dites-lui aussi de ma part qu'elle était enceinte ! Ca lui fera plaisir ."

                                       MERCI, MONSIEUR ZOLA

     

     


    29 commentaires
  • Mademoiselle Eléna

    Je vous présente Eléna, 2 semaines et 3 jours, l'arrière petite-fille de ma frangine. Je viens de faire sa connaisse voici quelques heures.

    Mademoiselle Eléna

    Sa marraine et sa maman


    14 commentaires
  • NGC 1055

    La grande et belle galaxie spirale NGC 1055 est l'un des membres des plus éminents d'un petit groupe de galaxies situé à peine 60 millions d'années-lumière de la Terre, dans la constellation de la Baleine.Vue par la tranche, ce qui met en valeur ses incandescentes régions de formation d'étoiles. Cette ile-Univers s'étend sur quelques 100.000 années-lumière de diamètre, tout comme notre propre galaxie: la voie lactée. Les étoiles les plus colorées de ce portrait de NGC 1055 appartiennent d'ailleurs à notre galaxie. Sur un arrière plan de galaxies encore plus lointaines, cette image révèle un étrange halo en forme de boîte encadrant le plan de NGC 1055. A l'intérieur de ce halo, on distingue d'étroites et discrètes structures qui pourraient être les seuls vestiges d'une ancienne galaxie satellite démembrée par sa voisine il y a quelque 10 milliards d'années de cela.

    ( Je ne suis pas savant. Ces explications, je les copies dans "l'image astronomique du jour." Et oui, j'adore avoir la tête dans les étoiles, pour admirer sans le comprendre, ce merveilleux et mystérieux Univers dont nous faisons parti  sans en avoir toujours conscience. En effet, comme dit si bien Hubert Reeves, nous sommes de la poussière d'étoiles)


    9 commentaires
  • la vis d'Archimède

    Représentation de la vis d'Archimède qui permit aux agriculteurs du bord de Nil de puiser de l'eau


    14 commentaires