• La tête et les jambes.

    En avance, le père Noël m'a apporté cet home trainer. 30, 40 km chaque jours, cela m'empêchera de prendre du bide comme chaque hiver....

    Comme des millions de mes concitoyens, j'ai regardé l'hommage de la France à Johnny Hallyday. J'ai été à la fois bouleversé et heureux de voir ma France comme je l'aime, c'est à dire unis dans l'amour et l'amitié, sans tenir compte des différences d'idées politiques, de la couleur de peau ou de la condition sociale... Je n'étais pas fan de Johnny... Je le suis devenu.

    Je vous souhaite un excellent dimanche.


    13 commentaires
  • Ballades parisiennesMalgré le froid, je me suis beaucoup promené dans les rue de Paris. Pour me rendre au théâtre Edouard VII, j'ai arpenté les grands boulevards depuis Bonne nouvelle aux capucines. Place de l'opéra, je me suis arrêté au café de la paix. Rien à voir avec le café de la paix des années 9O, dans ce quartier qui m'avait inspiré"les malheurs de Marie-Louise". Un café restaurant de grand luxe, où, je m'en suis aperçu, nous sommes reçus comme des princes ! L'une des hôtesses m'a conduit à une table. l'un des serveurs en habit et neoud papillon m'a demandé ce que je désiré: Un café, svp. Pour l'addition, il m'a fallu regarder la facture pour m'assurer que je n'avais pas mal entendu ! 6 euros !!!

    Ballades parisiennes

    A l'approche de Noël, j'ai eu envie de visiter les vitres des galeries Lafayette.

    Ballades parisiennes

    Ballades parisiennes

    Les photos ne rendent pas la réalité de ces décors, car ces scènes sont animées et accompagnées de belles musiques...

    Ballades parisiennes

    Avant de quitter Paris, je ne voulais pas manquer la visite des Champs elysées illuminés. Je les ai descendues de l'Etoile à Concorde.

    Ballades parisiennes

    Il faisait pourtant nuit !

    Ballades parisiennes

    La preuve !

    Ballades parisiennes

    Au loin, la Tour Eiffel.

    J'espère ne pas trop vous avoir ennuyé avec mes ballades parisiennes. 

     

     

     

     


    23 commentaires
  • Paradoxe ! Alors que beaucoup n'aime pas Paris, c'est toujours avec une joyeuse émotion que je retrouve la capitale qui me rappelle de si doux souvenirs ! Je suis parti en pleine campagne contre le harcèlement sexuel, notamment dans le métro où 6 femmes sur 10 se plaignent d'attouchements. J'ai fait des heures de métro sans être témoin de tels comportements dégueulasses. D'ailleurs 9 femmes sur 10 étaient occupées à tripoter leur portable, surtout pour écouter de la musique. En outre, je ne compte plus les propositions que m'ont fait les jeunes gens des deux sexes de me céder leur place .

    Vie parsienneJ'étais venu pour lui... Au théâtre de l'atelier, Il nous a une nouvelle fois enthousiasmé ! Un véritable triomphe amplement mérité. Dans le hall d'entrée , de nombreux artistes l'attendaient... Beaucoup d'accolades, et quand il m'aperçut, il a écarquillé les yeux et m'a tendu les deux mains que j'ai saisi avec chaleur... En vieillissant je trouve qu'il ressemble de plus en plus à son père, Pierre Fugain, médecin des pauvres, et qui fut mon ami et compagnon de route dans nos combats pour des "lendemains qui chantent"Vie parsienne Comme dans tous les théâtres, les photos sont interdites. C'est à la fin du spectacle, répondant à nos applaudissements, qu'il nous fit cadeau de sa chanson " Chante, chante, que j'ai pris, cette photo pas très belle... Le lendemain, c'est au théâtre Edouard VII que j'ai assisté à une représentation de " La vraie vie", un vaudeville Vie parsiennecontemporain où contretemps et quiproquos sont les révélateurs des névroses de cinq personnages en quête d'une vérité qui se paie leur tête. Un vrai régal.Vie parsienne

    Puis, le dernier soir de ma vie parisienne, au théâtre des nouveautés " C'est encore mieux l'après-midi ". Je ne me souviens pas, parmi les dizaines et dizaines de pièces de théâtre que j'ai vues dans ma vie, d'avoir assister à un spectacle aussi désopilant ! On ne peut pas rester 5 minutes sans éclater de rire !... Dans un hôtel proche de l'assemblée nationale, un célèbre député se prépare à un après-midi coquin avec la secrétaire du premier ministre au lieu d'assister à un débat parlementaire. Mais la présence de sa femme dans le même hôtel, et la maladresse de son assistant, déchainent des catastrophes et toute une série de quiproquos hilarants !

    Lundi, je vous montrerais des photos prises lors de mes longues promenades dans ce Paris que l'on dit la plus belle capitale du monde.

    Bon week-end



     


    19 commentaires
  • Bonjour mes chères amies et amis. Je suis heureux de vous retrouver après m'être régaler dans le Paris que j'aime. Il neige, mais cela n'a rien d'extraordinaire pour un 1er Décembre.

    Retour au bercail sous la neige

    Retour au bercail sous la neige

    Dans ma rue. Dans la journée, je mettrai en attente un article sur mon escapade à Paris, avec quelques photos.


    7 commentaires
  • Elles pensent !Dans le même n° de s§v, une dizaine de pages sont consacrées aux révélations, preuves a l'appui, que les plantes sont intelligentes.

    Douées de mémoire, capables de prendre des décisions et même d'apprendre: les plantes démontrent des capacités cognitives aussi exceptionnelles que celles des animaux Une surprise qui s'en double d'une autre: leur intelligence se passe de cerveau. Si elles pensent, c'est donc d'une façon radicalement différente de la nôtre. Décrypter cette intelligence du troisième type est-il possible ? Une chose est sûre: du brin d'herbe aux grands arbres, notre relation au monde végétal vient d'entrer dans une autre dimension.

                                                        Jean-Baptiste Veyrieras

    Une multitude de comportements intelligents dans le monde végétal est expliquée dans des sous-titres tels que: Sociabilité, entraide, lucidité, mémoire, anticipation, communication, coopération.   Exemple:

    Lucidité: Les racines se dirigent sans perdre de temps vers les zones les plus riches en nutriments en anticipant les obstacles.

                               Blog en mini pose. Retour Jeudi.

                        Bises aux Dames et accolades à mes amis

                                                 


    19 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires