• photo de la coupe du doyenPhoto découpée dans le Dauphiné Libéré d'aujourd'hui. J'ai eu du mal à la reproduire tant elle est petite. Avec mes lunettes de soleil sur le crâne, j'ai de la peine à me reconnaitre.

    Ce matin, j'ai continué mon entrainement en vue de l'épreuve du BRA (Brevet de randonneur des Alpes, les 22 et 23 Juillet) Peu de km, mais beaucoup de pentes. Celles de Montgaren et de Saint Maximin. Mon mal de jambes sur le Granier l'autre jour ayant disparu, j'ai bon espoir d'honorer mon club. Pour l'instant, nous ne sommes que deux à tenter l'aventure.

    Au joie !.... A partir du 9 Juillet, je vais accueillir mon fils cadet, Michel, durant toute une semaine. Il s'est inscrit pour un stage de pilotage de parapente !

    Que la montagne est belle.......


    6 commentaires
  • 175 engagés pour cette randonnée Savoyarde organisée par l'entente Cyclo Montmélian. J'étais le seul représentant de mon club. Avant de m'inscrire j'ai étudié le parcours de 100 km et son dénivelé de 2200, mais comme je suis un bon citoyen, que je ne me suis jamais abstenu et que mon bureau de vote fermait à 18 h, j'ai opté pour le 70 et son dénivelé de 1100 m.

    La savoyarde

    Seule difficulté, Bonvillard (740 m) sur le versant de Ste-Hélène-sur-Isère (330 )... A gauche, mon "Montagnard".

    La savoyarde

    Au même endroit. Les organisateurs nous ont gâtés à cet unique contrôle ravitaillement sur les 70 km. (38 ième km)

    La savoyarde

    A  part quelques " casse-pattes" aucune difficulté pour l'arrivée où nous attendait un succulent repas. J'étais en train de me régaler lorsqu'un monsieur, le sourire aux lèvres s'adresse à moi. " M. Sirach ? " Etonné, je répond que c'est bien moi... " Etant le doyen, j'ai le plaisir de vous annoncer que vous avez gagné une coupe !

    La savoyarde

    La savoyardeTrès ému, je l'ai remercié. Il m'a fallu attendre plus d'une heure pour attendre l'arrivée du plus jeune, pour la photo... Le journaliste du Dauphiné Libéré m'a indiqué que la photo serait publiée mardi.

    Il était 15h 30 quand je mettais mon bulletin de vote dans l'urne, dans ma tenue cycliste.

    Pour info: Moyenne horaire: 17,5 kmh.

    Vitesse maximum: 62

    Battement de mon palpitant en plein effort: 111 bM

     

     

     

     

     


    7 commentaires
  • Une vingtaine d'amies (is) m'attendait sur la place pour cette nouvelle sortie."Je ne vais pas avec vous. L'épreuve du BRA approche. Aujourd'hui le Collet, et demain, la "Savoyarde". Selon le dénivelé, je ferai le 70 ou le 100 km". Un sourire amical, et me voilà parti.

    Entrainement

    Ce ne fut pas une partie de plaisir, mais quelle joie, sans trop de souffrance, de descendre de mon vélo au bout d' une heure et 53'! Quand je vous disais que l'Izoard, à partir de Briançon, était une partie de plaisir ! Imaginez: Allevard: 475m d'Altitude. Le Collet à 1450 en 11km,70 ! 975 m de dénivellation avec un % moyen de 8,33 et trois longs passages à 10,2 % !

    Entrainement

    Sous un ciel sans nuage, je n'ai pas résisté à prendre quelques photos. Sauf erreur, je pense que ces sommets enneigés font partis du massif du Gleysin.

    Entrainement

    C'est d'ici que s'envolent les parapentes. Dans le Trou, Allevard, la colline sombre Bramefarine, et barrant l'horizon, le massif de la Chartreuse.

    Entrainement

    C'est en descendant, un km au-dessus D'Allevard que j'ai photographié le pays où ma chère maman m'a donné le jour.


    7 commentaires
  • Un rayon de soleil !EtEt oui ! Par ces temps qui courent, qu'elle joie de voirUn rayon de soleil !Et pousser ce petit bout de chou, cette petite Léa, mon arrière-petite fille, adorée et chouchoutée par ses parents. Merci, ma chère Lola d'avoir fait ce beau cadeau à ton papy au crépuscule de sa vie.

    En soucis pour cette petite famille demeurant en haute Loire où une tornade à fait d'important dégâts et un mort, j'ai eu au téléphone Lola qui m'a rassuré. Ouf ! ce soir, je vais bien dormir.


    16 commentaires
  • Le col du Granier.

    Le col du Granier.

    C'était hier. Nous étions 14 pour cette conquête de col du Granier, par Chambéry, moins dur que de Chapareillan. Pour la première fois, 9 km avant le sommet, forcé d'employer mon 28/30, j'ai eu mal aux jambes ! A tel point que je me posais la question quant à ma participation au BRA 2017 ! Bah ! J'ai encore un mois d'entrainement. Voici quelques uns de mes amis. Vous remarquerez que le  merveilleux beau sexe était largement représenté.

    A mon compteur, 81 km, 1076 m de dénivelé, moyenne 18 km/h. Quant à mon palpitant, j'ai fais gaffe qu'il ne dépasse pas les 118 p/m.

    Après vous avoir rendu visite et souhaité un beau dimanche, j'irai voter.


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique